image-et-son-numerique

Image et son numérique

  • Description :
    Le but de cette licence professionnelle est de former des assistants de chefs de projet qui auront pour mission la production de d’images de synthèse, et capables d’assurer un projet d’imagerie numérique 3D (modélisation 3D, synthèse d’image et animation). La licence image et son numérique allie des compétences en création graphique, numérique et programmation et management de projet. Il s’agit d’une formation complète, permettant aux élèves de savoir maîtriser un projet de la pré-production à la post-production. La licence est réalisable en alternance pour les élèves volontaires.
  • Déroulement du programme :
    La licence professionnelle se fait en 1 an, et est répartie en 2 semestres. Chacun détient un nombre de crédit ECTS à acquérir pour de valider son année, soit son bac+3. La formation comprend un stage de 14 à 16 semaines pour se mettre en situation réelle. Les cours sont orchestrés par des professionnels issus de différents domaines, visant la transmission des bases scientifiques, techniques et artistique en fonction de l’expérience et non de la théorie uniquement.
  • Accès à la  formation :
    Cette licence est accessible après un bac +2. Généralement, la selection se fait sur dossier.
  • Débouchés :
    Les débouchés de cette licence professionnelle constituent un périmètre assez large. Les élèves pourront travailler dans l’architecture, l’urbanisme, l’aménagement de l’espace, l’archéologie, la conservation du patrimoine… Ils pourront aussi exercer dans les métiers du multimédia, de la publicité, des jeux vidéos, de l’audiovisuel par le traitement des images, l’image médicale, le design produit et design d’objet.
metiers-optique-et-de-la-vision

Optique professionnelle – métiers de l’optique et de la vision

  • Description :
    Cette licence professionnelle a pour but la formation des étudiants aux sciences et aux techniques de l’optique permettant ainsi le véritable contrôle des performances visuelles, et une flexibilité quant à l’évolution des techniques des métiers de l’optique (appareil de correction etc…). Avec cette licence, les diplômés seront capables de proposer des solutions à un problème concret et à conseiller sur l’apparition des nouveaux matériaux et nouvelles pratiques. La licence compte aussi une formation complémentaire en instrumentation optique et technique laser, ce qui permet de rejoindre les grands groupes industriels de l’optique. Ils seront alors capable de prendre en charge les personnes mal voyantes et leur proposer des équipements spéciaux, et connaîtront toutes les techniques de l’optique (polarisation, antireflets….)
  • Déroulement du programme :
    La licence professionnelle se fait en 1 an, et est répartie en 2 semestres. Chacun détient un nombre de crédit ECTS à acquérir pour de valider son année, soit son bac+3. La formation comprend un stage de 12 semaines, afin de permettre aux étudiants de bien s’adapter à la vie professionnelle de ce milieu de la santé en mettant en application leurs connaissance, leur autonomie et leur prise d’initiatives. La licence ne négligera pas l’enseignement de l’expression orale et écrite en anglais, la législation française et européenne, la gestion d’entreprise et la technique de vente. De plus, les élèves utiliseront pendant la formation, des outils informatiques et des bases de données, et devront conduire un projet.
  • Accès à la formation :
    Cette licence professionnelle est accessible en bac +2 en rapport avec le domaine des sciences et de la santé. De plus, les élèves doivent posséder de bonnes bases en optique afin d’intégrer la formation. De ce fait, les élèves issus d’un BTS génie optique, d’un diplôme d’orthoptiste, d’un DUT mesures physique ou d’une L2 dans le domaine des sciences et technologie sont acceptés à condition qu’ils détiennent certaines bases en optique. Mais cette licence professionnelle s’adresse plus particulièrement et en priorité aux élèves issus d’un BTS opticien – lunetier, car ils sont les meilleurs informés pour les techniques nécessaires.
  • Débouchés :
    Après cette licence d’optique, les élèves peuvent devenir responsables en magasin d’optique lunetterie, responsables technique spécialisés en basse vision, adaptateurs en lentilles de contact, dirigeants d’entreprise d’optique – lunetterie; ou encore d’autres métiers tels que chargé du marketing produit, formateur, orthoptique, assistance et support technique client, technico – commercial.
genetique-genie-genetique-biologie-moleculaire-et-culture-cellulaire

Génétique, génie génétique, biologie moléculaire et culture cellulaire

  • Description :
    Le but de cette licence professionnelle est de former des techniciens de recherche et des assistants ingénieurs dans le domaine des protéines recombinantes, produites par génie génétique. Ceci étant dans le but  de répondre aux besoin des laboratoires des recherche et des entreprises qui utilisent les nouvelles technologies et des techniques de pointe dédiées à ce domaine. Les futurs diplômés pourront répondre à la demande des laboratoires quant aux nouvelles technologies de thérapie cellulaire, de clonage, de génomique et de protéomique. Il ne s’agit pas d’une formation fixe, car l’enseignement évolue avec l’environnement, avec la demande des laboratoires. Il est possible de suivre cette licence en alternance.
  • Déroulement du programme :
    La licence professionnelle se fait en 1 an, et est répartie en 2 semestres. Chacun détient un nombre de crédit ECTS à acquérir pour de valider son année, soit son bac+3. La formation comprend un stage de longue durée, afin de permettre aux étudiants de bien s’immiscer dans le domaine et s’adapter à l’environnement changeant, ce qui est bien vu par les professionnels du domaine.
  • Accès à la formation :
    Cette licence est accessible après un bac +2. La licence a pour but de viser des élèves issus d’un DUT génie biologique, BTS d’analyses biologiques, de biotechnologie ou de biochimique, les L2 sciences du vivant  (DEUG SV); et peut être intégrée par validation des acquis professionnels.
  • Débouchés :
    Après cette licence professionnelle, les élèves sont le plus souvent recrutés par les organismes de recherche publique et dans les centres hospitaliers universitaires. Les start-up de biotechnologies aussi sont des recruteurs de jeunes diplômés de cette licence professionnelle, ainsi que les génpôles, l’industrie pharmaceutiques, les laboratoires d’analyses médicales, les centres anti-cancéreux et les établissements français du sang.
robotique-ingenieur

Licence professionnelles en Robotique

  • Description :
    Le but de cette licence professionnelle robotique est de former des cadres techniques qui géreront des systèmes industriels automatisés tout en prenant en compte le respect des règles de sécurité dans tous les domaines (mécanique, aéronautique, plasturgie etc…). La licence leur enseigne les compétences transversales (informatique, électronique etc..) leur permettant ainsi de gérer toute la mise en service et la maintenance des systèmes robotisés. A la fin de la licence, les diplômés sauront faire une étude de faisabilité d’une solution robotisée dans un processus industriel. Ils seront capables de travailler en collaboration avec des métiers transverses; de développer et optimiser les trajectoires du robot, de configurer les échanges entre le robot et l’automatisme et d’assurer la maintenance de la productivité. La formation se déroule le plus souvent en alternance.
  • Déroulement du programme :
    La licence professionnelle se fait en 1 an, et est répartie en 2 semestres. Chacun détient un nombre de crédit ECTS à acquérir pour de valider son année.  Pour les élèves suivant la licence en formation continue, le diplôme est validé par l’établissement d’études. En revanche, elle est aussi validée par un certificat de qualification paritaire de la métallurgie pour les formations en alternances.
    Pour les contrats d’alternance, le rythme est de 2 à 3 semaines de cours, ce qui équivaut à un stage de 16 semaines (obligatoire pour les non-alternance). De plus, un projet  tuteuré est mis en place; il doit aboutir à la production d’un dossier sur un projet industriel pour lequel l’élève sera évalué.
  • Accès à la formation :
    Cette licence est accessible suite à une L2 en rapport avec les sciences (ingénieur, physique etc…), un BTS assistance technique d’ingénieur, conception de produits industriels, industrialisation des produits mécaniques…., un DUT génie mécanique et productique, ou après une classe préparatoire aux grandes écoles.
    Les élèves ayant reçu une formation DUT génie mécanique et productique et L1/L2 sciences pour l’ingénieur auront un certain atout en vue de leur admission dans le licence professionnelle.
  • Débouchés :
    Programmateur industriel, assistant technique d’ingénieur en études – recherche et développement en industrie; technicien en robotique (roboticien automaticien) et technicien de maintenance d’installations automatisées (dit “en robotique”) sont des emplois cibles de cette licence professionnelle robotique.